Les réseaux pilotés par le CEN 74

-A A +A
Version PDFVersion PDF

 

Les territoires de montagnes présentent des spécificités (pentes, climat, sols…) qui nécessitent des adaptations dans différents domaines de la gestion de l’eau et des milieux naturels. Situés en tête de bassin versant, les territoires de massifs sont également liés aux utilisateurs de l’aval. Dans un contexte de changement climatique, avec par endroit des pressions touristiques importantes et des espaces naturels remarquables, la gestion de l’eau en montagne apparaît comme un enjeu de premier ordre.

Face à ces spécificités, et à la nécessité d’une meilleure prise en compte de la ressource et des milieux, les acteurs de l’eau en montagne apportent des solutions. 

Le réseau a vocation à favoriser les échanges entre gestionnaires publics (collectivités, organismes gestionnaire de bassins versants, services de l’Etat…), chercheurs et universitaires, acteurs économiques et professionnels de la montagne, associations (…), pour faire émerger des outils et des méthodes en faveur d’une meilleure gestion de la ressource en eau en montagne.

Il organise pour cela des journées techniques d’échanges, publie des lettres d’informations, et a pour ambition de favoriser l’émergence d’études et projets sur des sites pilotes. Depuis 2002, une manifestation réunit tous les 4 ans les acteurs de l’eau en montagne pour qu’ils partagent les problèmes auxquels ils sont confrontés, et présentent leurs retours d’expériences

Les financeurs du réseau

        

Les partenaires du réseau

 

 

Rencontre des acteurs de l'eau en Montagne

Les acteurs de l’eau en montagne, membre du réseau éponyme, se sont réunis en colloque au Musée château dans le cadre de la 5eme Université des Alpes en Octobre 2018. Des rencontres salutaires dans un contexte marqué par des contrastes météorologiques forts… D’autant qu’en Savoie et Haute-Savoie le développement des activités industrielles, agricoles et touristiques contribue à façonner le paysage et à favoriser l’extension de l’urbanisation. Dans ce contexte, la gestion de la ressource en eau émerge comme un enjeu de taille aujourd'hui et pour les années à venir. 

Quels outils techniques, institutionnels et financiers permettent de mieux gérer les excédents ou les situations de pénuries ? Comment élargir la réflexion et mettre les citoyens et les habitants au cœur de la réflexion ? Quels seront les besoins d’expertises futurs à l’aune des changements climatiques ?

Autant de questions auxquelles ont tenté de répondre près de 200 personnes, décideurs, élus, ingénieurs, techniciens, et scientifiques qui cherchent à comprendre les phénomènes naturels en cours…

Autour de la table, c’est la transversalité des approches et la concertation qui permet de douter, de questionner et de comprendre afin d’orienter à termes les décisions vers plus d’efficacité, de pérennité et de compatibilité avec les services rendus par la nature.

Lancé depuis 2014, le réseau des acteurs de l’eau en montagne n’a eu de cesse de croiser les points de vues et les retours d’expériences sur des initiatives locales qui bien souvent intègrent des dispositifs de concertation avec les habitants ou qui cherchent à résoudre, non pas les effets, mais plutôt les causes de phénomènes. Restauration de marais pour mieux absorber les situations d’abondance, entretien de rivières, prise en compte des enjeux de l’eau dans les documents d’urbanisme, autant d’actions vertueuses qui ont trouvé un écho lors de ces rencontres.

Retrouvez ci-dessous, les principaux éléments de restitution issus de ces rencontres :

- Zones Humides (Aude Soureillat)

- Prospective (Emmanuel Reynard)

- Gestion concertée Salève (L. Hebert)

- Eau et domaines skiables (Carlo Carmagnola)

- Hydroélectricité (Marc Jerome Hassid)

- Eaux Pluviales (Daniel Pierlot)

- ADN Environnemental (Agnès Bouchez)

- PGRE Cisalb (Cyrille Girel)

- Gestion inondations CCSLA (Olivier Pellissier)

- Eau Ville Montagne (Teractem)

- L'eau des Montagne (Synthèse de Martin Vanier)

- Liste des participants aux rencontres

- Reportage photo

- Revue de presse

Les états généraux de l'eau en montagne


Tous les fichiers accessibles depuis ce service sont la propriété exclusive du CEN...

Journées techniques

Sur la base de deux thématiques définies chaque année, un travail de centralisation et de synthèse d’information est effectué par l’animateur du réseau de façon à diffuser aux membres des résultats « digérés » issus de la recherche, des retours d’expériences…

Les journées d’échange permettent de présenter ces études, en impliquant les acteurs compétents et volontaires sur la/les thématiques retenues.

Ces journées réunissent une cinquantaine de participants, et laissent une large place aux échanges et aux débats. Elles associent, chaque fois que cela est possible, une sortie sur le terrain.


Tous les fichiers accessibles depuis ce service sont la propriété exclusive du CEN...

Lettres d’informations

Diffusée à plus de 1000 exemplaires électroniques, la lettre trimestrielle permet l’échange entre les membres du réseau. Elle a vocation à :

  • diffuser des informations propres à la vie du réseau,
  • mettre en lumière des projets, formations, évènements, études relayés par ses membres,
  • assurer une veille et une remontée d’information sur les dernières actualités liées à l’eau en montagne.


Tous les fichiers accessibles depuis ce service sont la propriété exclusive du CEN...

Le réseau Lacs sentinelles

Milieux emblématiques des montagnes, à haute valeur sociale, culturelle et écologique, les lacs d'altitude sont des écosystèmes fragiles. Leur localisation en tête de bassin versant et les conditions climatiques extrêmes auxquelles ils sont soumis, engendrent un fonctionnement spécifique encore mal connu.

Née de l’intérêt des gestionnaires d'espaces protégés et des scientifiques pour les « lacs d'altitude », l'initiative « Lacs sentinelles », animée par Asters, Conservatoire d’espaces naturels de Haute-Savoie, a pour ambition de coordonner les efforts de recherche et d’observation sur les lacs d'altitude à l'échelle alpine.

Le réseau a pour vocation :

  • d'améliorer les connaissances sur le fonctionnement des lacs d’altitude,
  • d’identifier les menaces qui pèsent sur ces lacs, notamment celles liées aux changements globaux,
  • de définir, à terme, les actions de gestion à engager sur ces milieux, afin de mieux les préserver.  

Coordonné par Asters, Conservatoire d'espaces naturels de Haute-Savoie, le réseau réunit des gestionnaires d'espaces protégés et de milieux aquatiques, des scientifiques, et des usagers des lacs d'altitude (associations de pêche, exploitants d’usines hydroélectriques …) :

  • les gestionnaires agissent sur le terrain en assurant la surveillance des lacs sur le long terme,
  • les scientifiques sont garants de la qualité et de l'analyse des données collectées. Ils permettent à l'ensemble des acteurs de mieux comprendre le fonctionnement de ces systèmes et les enjeux en présence,
  • les usagers des lacs (pêcheurs, promeneurs, etc…) partagent leurs attentes concernant le devenir des lacs. Ils apportent leur connaissance historique des sites et des pratiques associées. 

L'initiative est soutenue par de nombreux partenaires financiers.