Acteurs de l'eau en montagne

-A A +A
Version PDFVersion PDF
Alors que la pluie se fait attendre depuis plusieurs mois et que les réserves d’eau s’amenuisent y compris pour la consommation humaine, alors que le lac d’Annecy a rarement connu un niveau aussi bas, les acteurs de l’eau en montagne, membre du réseau éponyme, se sont réunis en colloque au Musée château dans le cadre de la 5eme Université des Alpes.

Des rencontres salutaires dans un contexte global marqué par des contrastes météorologiques forts, qui prennent place sur un territoire dynamique. En Savoie et Haute-Savoie le développement des activités industrielles, agricoles et touristiques contribue à façonner le paysage et à favoriser l’extension de l’urbanisation. Dans ce contexte, la gestion de la ressource en eau émerge comme un enjeu de taille aujourd’hui et pour les années à venir. 

Quels outils techniques, institutionnels et financiers permettent de mieux gérer les excédents ou les situations de pénuries ? Comment élargir la réflexion et mettre les citoyens et les habitants au cœur de la réflexion ? Enfin, déterminer quels seront les besoins d’expertises futurs à l’aune des changements climatiques ?

Autant de questions auxquels ont tenté de répondre décideurs, élus, ingénieurs, techniciens, et scientifiques qui cherchent à comprendre les phénomènes naturels en cours…

Autour de la table, c’est la transversalité des approches et la concertation qui permet de douter, de questionner et de comprendre afin d’orienter à termes les décisions vers plus d’efficacité, de pérennité et de compatibilité avec les services rendu par la nature.

Lancé depuis 2014, le réseau des acteurs de l’eau en montagne n’a eu de cesse de croiser les points de vues et les retours d’expériences sur des initiatives locales qui bien souvent intègrent des dispositifs de concertation avec les habitants ou qui cherchent à résoudre, non pas les effets, mais plutôt les causes de phénomènes. Restauration de marais pour mieux absorber les situations d’abondance, entretien de rivières, prise en compte des enjeux de l’eau dans les documents d’urbanisme, autant d’actions vertueuses qui ont trouvé un écho lors de ces rencontres.

Un exemple, le Partenariat entre la Société du Canal de Provence et le Parc Naturel du Verdon

Dans cette région peu peuplée et où la population se concentre dans la basse vallée du Rhône et sur la côte, la ressource en eau est abondante mais mal répartie. Un partenariat a donc été créé afin d’œuvrer pour une gestion durable de la ressource en eau. Un des axes majeurs consiste à protéger l’eau à la source pour satisfaire les besoins en aval. Des aides à l’investissement ont été consenties aux communes pour préserver la qualité de l’eau. Un appui au développement de pratiques agricoles plus compatibles avec le respect de la qualité de l’eau a également été mises en place.

Retrouvez tous les documents de restitution en ligne sur : http://www.cen-haute-savoie.org/reseaux-pilotes-cen-74#eau